Accueil > Patrimoines > La mosaïque gallo-romaine de Nérac

La mosaïque gallo-romaine de Nérac


<>
carte
Intérêt
***.
classé chien
Difficulté d'accès
*...
Marche d'approche
*...
Durée de la visite
*...
Toutes illustrations | Photos seules | Vidéos seules | Cartes seules

Située dans le parc de la Garenne de Nérac, cette petite mosaïque gallo-romaine à décor floral et abritée par une niche grillagée, fait partie des ruines d’une ancienne et somptueuse villa romaine (IIIème - Vème siècles) . La villa, appartenant probablement à un riche notable, comprenait sans doute des thermes et un temple domestique.

Aujourd’hui il n’y a plus de trace de fouilles archéologiques sur ce site car elles ont été comblées. Les autres mosaïques et artefacts provenant de la villa sont visibles au Château-Musée Henri IV ainsi qu’à l’hôtel de ville puisqu’elles ont été intégrées dans les murs intérieurs.

Historique

Des fouilles sont menées par M. Lespinault dans le parc de la Garenne (ancien parc du château), où des ruines d’une villa gallo-romaine ont été découvertes. Il s’adjoint Maximilien Théodore Chrétin pour les surveiller en 1833.

Les vestiges de la villa avec ses mosaïques remontent au IVème siècle. Le bâtiment des thermes a été reconstruit le long de la Baïse à la fin du IVème siècle.

En 1833, Théodore Chrétin vend à la Société archéologique de Toulouse plusieurs inscriptions et bas-reliefs qu’il prétendait avoir découvert en 1833 dans la villa romaine de La Garenne, à Nérac (aujourd’hui dans les réserves du Musée Saint-Raymond de Toulouse). Après avoir été félicité par des archéologues et des personnalités (Alexandre Du Mège, Prosper Mérimée et Ludovic Vitet, François Jouannet, Joseph Léonard le marquis de Castellane et président de la Société archéologique du Midi de la France) en particulier pour un bas-relief représentant les deux Tétricus, on s’aperçut que c’étaient des faux, ce qu’il a admis en 1835. Après un procès, les fouilles sont abandonnées et les vestiges recouverts.

Des travaux réalisés sur la route de Nazareth ont permis de découvrir de nouveaux vestiges de villa romaine. Les fouilles ayant repris, elles permettent de dégager de nouveaux fragments de mosaïques en 1966 et 1970 sur une longueur de 45 mètres. Ces mosaïques ont été déposées à la mairie en 1986 et 1988. Leur démontage a permis de montrer une occupation du site le long de la Baïse du Ier siècle jusqu’au VIème siècle.

Les ruines romaines ont été classées par liste au titre des Monuments Historiques en 1840.

Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ruine...
https://albret-tourisme.com/decouvr...

 

SystèmeDatumnotationDefinitioncoordonnées Xcoordonnées Y
Lambert 93RGF93D.dEPSG:21544873366340794
Lambert II+NTFD.dEPSG:275724402321905655
Lambert IIINTFD.dEPSG:275734404003205706
UTM Nord fuseau 31WGS84D.dEPSG:326312873574890185
Peuso-mercatorWGS84D.dEPSG:3785380475486193
Latitude LongitudeWGS84DMSEPSG:43260°20'30.433"44°8'2.184"
Latitude Longidude (GPS)WGS84D.dEPSG:43260.34178744.13394


commentaires Vos observations sur La mosaïque gallo-romaine de Nérac

    mail youtube facebook twitter insta Forum rss RSS 2.0     Habillage visuel © Niko sous Licence CCA2.5 | Version site : final-2019/10/14 18:24:01